Association Zuhören Schweiz

Quel est le son du silence? Quel son produit un endroit particulier, un fleuve, une prairie, une pièce? L'expérience sensorielle auditive et la capacité culturelle qu'est l’écoute sont au centre de notre travail.

L'association Zuhören Schweiz fait découvrir l'importance d'une écoute attentive et contribue à travers ses projets éducatifs au développement de la capacité d'écoute des enfants et des adolescents en leur permettant de s'approprier les bruits et les sons, de composer des œuvres sonores et d'approcher leur environnement par l'audition.

Zuhören Schweiz qui mène des actions dans toute la Suisse et dont le siège social est situé à Bâle a été fondée le 26 septembre 2012. Son objectif est de faire comprendre l'importance de l'écoute comme compétence culturelle de base et de mettre en place des actions sur le thème de l'écoute.

En tant qu'élément culturel, l'écoute est envisagée comme la capacité orale de compréhension et la capacité à mieux écouter les personnes (également les personnes d'autres origines et d'autres cultures) de sorte à favoriser la compréhension mutuelle. L'association Zuhören Schweiz est également autorisée par ses statuts à travailler dans des partenariats internationaux, par exemple avec la fondation allemande Stiftung Zuhören.

Nos projets:

«Clubs d’écoute»

Dans le cadre de ce projet pilote (2015-18), des clubs d’écoute sont mis en place dans des structures de jours dans des écoles de Suisse Allemande. Les membres du club d’écoute se rencontrent une fois par semaine pour écouter et inventer des histoires, pour faire des expériences avec le son et pour créer des pièces radiophoniques. 

Le projet est inspiré du concept du même nom mis en place par la Stiftung Zuhören et encourage l’écoute de manière ludique avec des coffrets audio et des sets de CDs pour différentes classes d’âge. Dans le cadre du projet pilote Suisse, le travail créatif des enfants a une grande importance. Ainsi, chaque club créé pendant l’année scolaire une pièce radiophonique qui sera enregistrée lors d’un workshop avec l’aide de spécialistes extérieurs et, dans la mesure du possible, passée à la radio.

Ce projet est soutenu par la Stiftung Mercator Schweiz

«Les oreilles en voyage»

De la musique folklorique indienne, un appel en Tigrinya, le choc des boules de pétanques sur le gravier: Qui se promène un jour d’été dans un parc est amené à entendre une grande variété de sons elle-même révélatrice d’une forte hétérogénéité culturelle. Ainsi, une personne provenant d’un autre pays ou simplement d’une autre région, apporte avec elle une palette de sons spécifiques.

Dans le projet «Les oreilles en voyage», des jeunes et des adultes de diverses origines effectuent des collages-audio et des contributions radiophoniques en collectant les sonorités «typiques» de leur ancienne résidence ou de leur nouveau «chez-soi».

Qu’est-ce qui nous frappe sur le plan acoustique quand nous vivons dans un autre pays, une nouvelle ville, un autre logement? Comment les bruits contribuent à rendre un lieu familier? Et quel rôle la radio joue dans tout ça?

Les pièces radiophoniques sont issues de collaborations entre des institutions de quartier, des écoles de langues et des radios locales indépendantes des cantons de Bâle-Ville, Aargau et Zürich. Elles seront présentées à un public plus large dans le cadre d’émissions de radio et d’une exposition itinérante comprenant différents «points d’écoute».

«Voici comment sonne notre monde»

Dans ce projet, des classes de différentes régions de Suisse ont créé, en coopération avec les musiciennes Sylwia Zytynska et Abril Padilla, des cartes postales sonores contenant sous forme acoustique leurs impressions subjectives sur les environs de leur lieu de vie.

Quel est le son de la ville? Qu'entendons-nous à la campagne? Qu'entend-t-on à l'intérieur? Et à l'extérieur? Quels sont les sons caractéristiques de notre environnement? Dans chaque canton, une classe a fabriqué une carte postale sonore de sa ville. Leur mise en commun a créé peu à peu une carte sonore de la Suisse entière.

Ce projet a été soutenu par la Fondation Drosos

«Ecouter l'ambiance sonore»

En coopération avec différents partenaires, des évènements musicaux sont organisés en toute saison dans divers endroits des villes ou dans la campagne; l'écoute, la découverte de l'architecture, de l'espace et de la topographie y jouent un rôle central.

A propos des évènements (site en allemand)

«Antenne Radio»

En partenariat avec le Centre de la culture et des arts visavis, la station de radio RaBe et Zuhören Schweiz, le festival de musique de Berne (Musikfestival Bern) a lancé le projet «Antenne Radio» pour offrir différentes activités invitant à la découverte des sons et des formats audio. En rapport avec le thème du festival de l’année 2017 («le feu-follet»), des histoires et une chanson, issues de nos «clubs d’écoute de la Suisse», ont vu le jour. Au mois de mai et pendant la période du festival de musique en septembre, plusieurs promenades sonores ont été proposées :

- «Les sons de la Länggasse», une visite guidée sonore dans le quartier de Länggasse qui s’adressait aussi bien aux classes d’élèves qu’aux familles

- Une excursion «Qu’est-ce qui bruisse et siffle là ?» dans le quartier d’Elfenau.

Le projet se poursuit actuellement avec des nouvelles offres en lien avec le thème du festival de 2018. Vous trouverez des informations détaillées avec des photos et des podcasts à cette adresse : www.radioantenne.ch

«Le son de la parole»

Quatre musicien(ne)s vivant en Suisse se sont vus confier la réalisation d’une œuvre sonore dans trois régions linguistiques différentes (suisse-romande, italienne et romanche) autour du thème du «son de la parole» et du multilinguisme. Pour y parvenir, les musicien(ne)s ont travaillé en interaction avec les habitants locaux et se sont imprégnés des caractéristiques sonores des langues. Cet échange mutuel a fait émerger, à l’intérieur même des œuvres sonores, un dialogue sur la diversité linguistique de notre pays. Parallèlement, les artistes ont recueilli les sonorités emblématiques de chaque région à l’aide d’enregistrements. Le traitement de ce matériel linguistique et acoustique a abouti à des compositions musicales de nature et de durée variables. Dans le cadre du jubilé de la Fondation Oertli, ces compositions musicales ont donné lieu à un spectacle live mêlant instruments et échantillons de voix (en plusieurs langues). Ces compositions sont également disponibles sur CD (inclus dans le livre «E ti, come sprichst du suisse?») et sur internet pour une écoute différée.

Avec : Amadis Brugnoni, Abril Padilla, Peter Conradin Zumthor et Sylwia Zytynska (direction musicale)

Période : 2016-2017

Financé par la Fondation Oertli

«Voici comment sonne notre ville»

Le projet «Voici comment sonne notre ville», qui s’est échelonné sur six mois en 2016, avait pour enjeu d’élaborer une carte sonore interactive à partir de cartes postales sonores. Accompagnés par des musicien(ne)s et des technicien(ne)s du son, des écoliers de toute la Suisse ont construit des portraits sonores de l’endroit où ils habitaient. En 2011, une classe d’élèves d’Unterseen, dans le canton de Berne, a enregistré une première séquence en langue allemande.

Par la suite, dans la ville de Bienne, des cartes sonores ont également été élaborées avec deux classes d’élèves et, cette fois-ci, en deux langues. Ces portraits sonores étaient surtout consacrés aux échanges entre la langue française et la langue allemande. Ils constituaient dans le même temps le point de départ d’une discussion sur le multilinguisme en Suisse: Dans le cadre de courts ateliers en milieu scolaire, des enfants et des adultes ont été interrogés sur les cartes sonores. Le matériel audio résultant et celui des compositions sonores individuelles ont fait l’objet d’une émission de radio.

Responsable du projet musical: Abril Padilla et Jonas Kocher

Période: Janvier-Juin 2016

Ce projet a été soutenu par la Fondation suisse pour la radio et la culture, la Fondation Oertli, la Fondation Dulcimer pour la Musique, la Fondation Pro Scientia et Arte, par le programme éducation et culture du canton de Berne et la Fondation Johanna Dürmüller-Bol.

Contact

Zuhören Schweiz
Feierabendstrasse 80
4051 Basel
Tél. +41 (0)61 271 75 03
info@zuhoeren-schweiz.ch
www.zuhoeren-schweiz.ch

Nous rejoindre avec les transports en commun:

depuis la gare Bâle SBB avec le tram n°1 direction «Markthalle/Dreirosenbrücke» ou avec la ligne 8 direction «Neuweilerstrasse» jusqu'à l'arrêt «Schützenhaus»

depuis la gare «Badischer Bahnhof» avec le tram n°6 direction «Allschwil» jusqu'à l'arrêt «Schützenmattstrasse»

Comité de direction

Dr. Meret Forster (chef de rédaction BR-Klassik, Munich)
Dr. Marie-Anne Steinemann (pédiatre, Bâle)
Prof. Dr. Justin Winkler (professeur de géographie, Bâle)

Bureau

Dr. Franziska Breuning, gestionnaire
breuning@zuhoeren-schweiz.ch

Sylwia Zytynska, directrice artistique
zytynska@zuhoeren-schweiz.ch

Jacqueline Beck, collaboratrice de projets 
beck@zuhoeren-schweiz.ch

Florian Senn, collaborateur indépendant
senn@zuhoeren-schweiz.ch